L'ancrage mémoriel

Partager cette actualité :

04 JUIN
post it femme ancrage mémoriel

Dans le but d’accroître sa mémorisation et de perfectionner les connaissances obtenues au cours d’une formation, l’ancrage mémoriel est un procédé innovant permettant d’obtenir des résultats très probants sur la mémoire, notamment quand on sait que la durée de l’attention humaine n’est que de 8 secondes selon une étude réalisée par Microsoft en 2013.

 

En quoi consiste l’ancrage mémoriel ?


C’est une méthode d’apprentissage dite adaptative, c’est un processus qui a l’immense avantage d’être personnalisé en fonction de la capacité d’apprendre de chaque individu et de son rythme d’apprentissage. En utilisant des principes bien connus de la psychologie cognitive et des approches plus mathématiques, l’ancrage mémoriel est né dans les pays anglo-saxons et arrive aujourd’hui en France. L’avantage avec cette méthode, c’est qu’elle permet d’assurer un ancrage durable des connaissances acquises au cours du cycle de formation. Selon la même étude, 44% des Canadiens doivent travailler dur pour rester concentrés sur leurs tâches, cela dénote qu’il est important d’adapter une méthodologie personnalisée.

 

Le fonctionnement de l’ancrage mémoriel


L’ancrage mémoriel est une discipline des neurosciences permettant d’adapter une pédagogie évolutive, d’un point de vue cognitive. L’idée de base, repose sur le fait que chaque individu est capable de mémoriser à sa propre façon, en traduisant des émotions, d’un point de vue visuel ou sonore, l’apprentissage peut prendre différentes formes et pour une mémorisation efficace, il est important d’assurer une répétition au rythme d’apprentissage de chaque individu. Plutôt que d’appliquer une méthode traditionnelle qui se veut universelle, l’ancrage mémoriel s’intéresse au comportement de l’apprenant dans le cadre d’un parcours donné. Les résultats sont indéniables, un apprentissage accru et incrusté de manière durable, en fournissant un minimum d’effort.

 

Les différentes méthodes d'ancrage


La première technique d’ancrage consiste à conditionner son cerveau via un geste simple, permettant de faire resurgir une émotion. Lorsque le geste définit est réalisé, automatiquement le cerveau sera conditionné pour déclencher l’émotion qui a été associée. C’est une technique utilisée pour renforcer son mental et obtenir une visualisation gagnante. L’émotion ainsi stimulée peut prendre la forme d’une énergie positive, d’un moment de plaisir, d’une sérénité ou encore d’une confiance en soi accru. Pour accentuer cet effet d’ancrage, il est important d’associer l’émotion avec un souvenir marquant. Quant au geste à réaliser, il doit être le plus simple possible et peut se faire de manière très discrète, comme le simple fait de croiser les doigts ou de bouger les pieds d’une certaine façon. C’est une technique d’ancrage à réaliser plusieurs fois par jour afin de conditionner le cerveau à associer des gestes simples, avec une émotion. Une autre technique d’ancrage consiste à utiliser la visualisation. Avant de passer un examen, d’être confronté à une situation particulière, qu’elle soit physique ou mentale, le fait de répéter machinalement une action positive et mentale permet d’obtenir le même effet sur le cerveau, mais également sur le corps que si l’action se déroulait réellement.

 

L’importance de l’ancrage mémoriel dans la formation professionnelle


L’objectif d’une formation reste d’apprendre de nouveaux comportements ou de nouvelles connaissances. Parfois les quantités d’informations à ingurgiter sont conséquences. Lorsque les neurosciences mettent leur efficacité avec une technique d’apprentissage progressive via l’ancrage mémoriel, les résultats sont durables et permettent d’obtenir de la part de l’apprenant, une motivation supplémentaire. Il y a une gratification supérieure à mémoriser beaucoup plus facilement les différentes données, assurant un engagement beaucoup plus fort, mais aussi une acquisition des savoirs ou d’un comportement, de manière beaucoup plus durable.