Un OPCA, un OPCO, des OPCO...

Partager cette actualité :

22 MAI
OPCO réforme fafiec opcalia agefos intergros

Il va sans dire que la formation connaît de nombreux bouleversements ces dernières années.
Tout d'abord la réforme de 2014 qui a permis la mise en place du CPF (Compte Personnel de formation) et la possibilité pour le particulier de gérer son plan de formation de manière plus autonome.
Et aujourd'hui avec la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Aujourd'hui, les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) qui sont les collecteurs et les financeurs et la formation professionnelle s'appellent désormais - et depuis le 1er avril 2019 - des OPCO pour Opérateurs de compétences.

Mais il n'y a pas que le changement de nom.
Il y a surtout un regroupement des organismes par branche d'activité.
Et la volonté est de fusionner certaines branches ensemble pour permettre aux OPCO d'accompagner les entreprises dans leur plan de développement des compétences.
Ce plan, appelé auparavant plan de formation, concernera les entreprises de moins de 50 salariés. Pour celle de plus de 50 salariés, le financement des OPCA n'aura pas lieu.
De plus, un nouveau chantier s'ouvre pour ces OPCO, il s'agit de l'accompagnement des entreprises dans la mise en place de contrats d'alternance.

La contribution reste donc la même. Néanmoins, la contribution à la FPC (Formation Professionnelle Continue) et à la taxe d'apprentissage ne fera plus l'objet que d'une seule cotisation.

Il faut donc se préparer à des changements au sein des OPCA/OPCO qui, en 2014, avaient déjà été l'objet d'une réorganisation importante.

 

Notre dossier pour le financement de vos actions de formations

 


 

Vous trouverez ci-dessous la liste des nouveaux OPCO.

 

OPCO réforme fafiec opcalia agefos intergros

 

  1. Opco Commerce (vente, négoce, commerce de détail, commerce de gros…)
  2. Atlas (assurances, banques, finances)
  3. Santé (hospitalisation, établissements médico-sociaux…)
  4. AFDAS (presse, édition, cinéma, casino, musique, spectacle vivant, sport, tourisme, radio, audiovisuel, télécommunication…)
  5. Cohésion sociale (centres socio-culturels, animation, insertion, Pôle emploi, régie de quartier, HLM,…)
  6. Entreprises de proximité (artisanat, professions libérales…)
  7. Entreprises et salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre (chaînes de restaurants, portage salariale, enseignement privé, restauration rapide, activité du déchet, travail temporaire…)
  8. OCAPIAT (les entreprises et exploitations agricoles, les acteurs du territoire et les entreprises du secteur alimentaire…)
  9. OPCO 2i (industrie, métallurgie, textile…)
  10. Construction (bâtiment, travaux publics)
  11. Mobilité (ferroviaire, maritime, automobile, transport de voyageur, tourisme…)