Les assurances emprunteur : tout ce qu’il faut savoir

Les assurances emprunteur : tout ce qu’il faut savoir

L’assurance emprunteur est une composante essentielle de tout projet de crédit immobilier ou autre type de prêt bancaire. Souvent exigée par les établissements prêteurs, elle assure à la fois l’emprunteur et le prêteur contre divers risques pouvant survenir au cours de la durée du crédit.  Dans cet article, découvrez les points clés à connaître sur cette assurance incontournable.

Ce qu'il faut retenir :

💼 Sécurité financière Protège l'emprunteur et ses proches contre les risques liés au crédit.
📝 Flexibilité des garanties Possibilité de personnaliser les protections en fonction des besoins.
🔄 Changement d'assurance Possibilité de changer d'assurance en cours de crédit pour des offres plus avantageuses.
💰 Économie sur le long terme Prime basée sur le capital restant dû pour une réduction progressive des coûts.

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est un contrat qui garantit le remboursement des échéances d’un crédit ou d’un financement express en cas d’événements imprévus comme le décès, l’invalidité permanente ou encore l’incapacité temporaire de travail de l’emprunteur. Son principal but est de sécuriser le paiement des mensualités, soulageant l’emprunteur et ses proches des contraintes financières liées à ces aléas.

Les principaux risques couverts par une assurance emprunteur incluent :

  •       Le décès de l’emprunteur, où l’assurance rembourse le capital restant dû.
  •       L’invalidité totale et permanente, avec prise en charge des échéances restantes.
  •       L’incapacité temporaire de travail, offrant une couverture partielle ou totale pendant la période d’arrêt de travail.
  •       La perte d’emploi, bien que cette garantie soit souvent optionnelle.

Chaque contrat peut proposer différentes garanties, vérifiez donc bien les conditions avant la souscription.

Fonctionnement de l’assurance emprunteur

Mise en place et formalités

Lors de la demande de prêt, l’établissement financier pourrait exiger la souscription d’une assurance emprunteur. Vous pouvez choisir une assurance proposée par la banque (assurance groupe) ou opter pour une délégation d’assurance auprès d’un assureur externe. Ce dernier choix permet généralement d’obtenir des conditions plus flexibles et avantageuses.

Modalités de remboursement

En cas de sinistre couvert par le contrat, c’est-à-dire lors de la survenue d’un événement prévu dans les conditions générales, l’assureur prend en charge le remboursement des échéances. La somme d’argent nécessaire pour honorer le crédit est débloquée par l’assureur selon les modalités prévues sans dépasser les plafonds définis dans le contrat.

Assurance emprunteur et types de crédits

Crédit renouvelable et autres prêts à court terme

Pour les crédits renouvelables, l’assurance emprunteur peut offrir une certaine flexibilité. Elle prend en charge les remboursements des mensualités dès lors que l’emprunteur se trouve dans une situation de chômage, d’invalidité ou de décès, garantissant la continuité des paiements.

Financement express et solutions de financement rapides

Dans le cas de financements express, tels que les solutions de financement rapide, l’assurance emprunteur joue un rôle primordial en garantissant rapidement la prise en charge des remboursements lors de sinistres. Les conditions d’adhésion peuvent être simplifiées pour permettre une mise en place rapide du crédit.

Choisir une assurance emprunteur adaptée

Comparer les offres

Il est vivement recommandé de comparer les offres d’assurances emprunteur disponibles sur le marché pour trouver celle qui convient le mieux à votre profil et à vos besoins financiers. Comparez les tarifs, les niveaux de couverture et les exclusions éventuelles pour faire un choix éclairé.

Personnaliser les garanties

Optez pour une personnalisation des garanties afin de ne payer que pour les protections qui vous sont vraiment nécessaires. Par exemple, si votre situation professionnelle est stable, la garantie perte d’emploi pourrait ne pas être indispensable.

Évaluer les clauses d’exclusion

Les contrats d’assurance emprunteur possèdent toujours des clauses d’exclusion spécifiques. Lisez attentivement ces sections pour comprendre quelles situations ne seront pas couvertes par l’assureur. Certaines pratiques, comme la pratique de sports extrêmes, peuvent entraîner des exclusions particulières.

Exemples et cas concrets d’application de l’assurance emprunteur

Cas de décès de l’emprunteur

Prenons l’exemple classique d’un emprunteur ayant contracté un prêt pour acquérir sa résidence principale. Malheureusement, cet emprunteur décède accidentellement après avoir remboursé une partie du prêt. Avec une assurance emprunteur couvrant le risque de décès, la compagnie d’assurance prendrait en charge le remboursement du solde restant, protégeant la famille de l’emprunteur de toute dette future liée à ce prêt.

Incapacité temporaire de travail

Considérons le cas d’un salarié victime d’un accident de la route, entraînant une incapacité temporaire de travail durant six mois. Pendant cette période, l’assurance emprunteur couvrirait les mensualités du crédit immobilier, garantissant la continuité des paiements et évitant toute situation financière précaire pour l’emprunteur.

Perte d’emploi

Un chef de famille ayant opté pour une assurance emprunteur incluant la garantie contre la perte d’emploi se retrouve licencié économiquement. Grâce à son assurance, les échéances de son crédit sont prises en charge jusqu’à ce qu’il retrouve une nouvelle source de revenu, assurant la sécurité financière de son ménage.

Détails spécifiques sur les types de prime pratiquées

Prime unique

La prime unique est réglée en une seule fois lors de la souscription de l’assurance emprunteur. Cette méthode peut s’avérer contraignante en termes de trésorerie puisqu’une importante somme d’argent doit être mobilisée d’emblée, mais elle offre l’avantage de stabiliser le coût total de l’assurance sur la durée du crédit.

Prime annuelle ou mensuelle

Beaucoup préfèrent répartir le coût de l’assurance via des primes annuelles ou mensuelles. Bien que cette solution implique des révisions périodiques des tarifs, elle permet d’échelonner les paiements.

Prime basée sur le capital restant dû

Une option courante est celle où la prime est calculée sur le capital restant dû. Cela signifie que le montant de la prime réduit à mesure que l’emprunteur rembourse son crédit, rendant cette formule plus économique sur le long terme.

Questions fréquentes sur l’assurance emprunteur

Est-il obligatoire de souscrire l’assurance auprès de la même banque  ?

Non, grâce à la loi Lagarde (2010), les emprunteurs peuvent souscrire leur assurance auprès de n’importe quel assureur, à condition que le niveau de garantie soit équivalent à celui proposé par la banque. Cette délégation d’assurance ouvre la porte à des offres potentiellement plus avantageuses en termes de coût et de couverture.

Quelles sont les démarches pour changer d’assurance emprunteur en cours de crédit  ?

Changer d’assurance emprunteur en cours de crédit est possible grâce à la loi Hamon (2014) et l’amendement Bourquin (2018). La première permet de résilier l’assurance dans les 12 premiers mois suivant la signature du crédit, tandis que le second autorise un changement chaque année à la date d’anniversaire du contrat. Les démarches nécessitent principalement de notifier la banque et de présenter un nouveau contrat avec des garanties équivalentes ou meilleures.

Puis-je refuser une clause particulière de mon contrat d’assurance ?

Les clauses d’un contrat d’assurance sont généralement standardisées, mais certaines garanties peuvent être modulées en fonction des besoins de l’emprunteur. Discutez avec l’assureur pour adapter le contrat à vos besoins et obtenez éventuellement toute remise en question d’une clause jugée non pertinente.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.