Assurance crédit immobilier : choisir et économiser

Assurance crédit immobilier : choisir et économiser

Dans le tumulte de l’immobilier, vous voilà en quête d’un financement pour acquérir votre bien. Face à la quantité d’offres de prêt immobilier, vous pourriez vous sentir déboussolés. Mieux vaut ne pas négliger un aspect crucial de votre engagement : l’assurance emprunteur. Mine de rien, c’est un facteur clé qui peut faire d’une opération immobilière une réussite ou un casse-tête.

Ce qu'il faut retenir :

  • La loi Lagarde de 2010 permet aux emprunteurs de choisir leur assurance crédit immobilier, appelée délégation d'assurance.
  • Les critères de choix d'une assurance emprunteur incluent les garanties offertes, le coût, le taux, l'âge et l'état de santé de l'emprunteur.
  • Certaines garanties, telles que la garantie décès, la garantie PTIA, la garantie invalidité et la garantie ITT, sont indispensables.
  • Il est possible d'économiser sur son assurance crédit immobilier en comparant les offres, en changeant d'assurance chaque année à la date anniversaire du contrat selon la loi Hamon de 2015, et en bénéficiant du droit à l'oubli selon la loi Lemoine de 2017.
  • Les erreurs à éviter lors de la souscription d'une assurance crédit immobilier incluent de ne pas comparer les offres, de négliger des garanties essentielles et de ne pas profiter des dispositions légales.

Comment choisir son assurance crédit immobilier ?

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, la banque vous propose une assurance emprunteur. Or, depuis la loi Lagarde de 2010, vous avez la possibilité de choisir votre assurance crédit immobilier, une pratique communément appelée la délégation d’assurance. Choisissez bien cette assurance pour optimiser votre investissement.

Le choix de l’assurance emprunteur repose sur plusieurs critères : les garanties offertes, le coût de l’assurance, le taux d’assurance, mais aussi l’âge et l’état de santé de l’emprunteur. Chaque contrat d’assurance a ses spécificités. Certains offriront des garanties plus larges que d’autres, d’autres auront un coût plus faible, etc.

Il est crucial de bien comprendre les garanties offertes par le contrat d’assurance. Certaines garanties sont indispensables, comme la garantie décès, la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), la garantie invalidité ou la garantie incapacité temporaire de travail (ITT). D’autres, comme la garantie perte d’emploi, peuvent être intéressantes selon votre situation professionnelle.

Comment économiser sur son assurance crédit immobilier ?

Une fois que vous avez choisi votre assurance crédit immobilier, l’objectif est de minimiser son coût. Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Vous êtes libre de choisir votre assurance emprunteur, en faisant jouer la concurrence, vous pouvez réaliser des économies substantielles.
  • Depuis la loi Hamon de 2015, vous pouvez changer d’assurance emprunteur chaque année à la date anniversaire du contrat, sans frais ni pénalités. Une aubaine pour les emprunteurs qui souhaitent renégocier leur assurance.
  • La loi Lemoine de 2017 a instauré le droit à l’oubli pour les personnes ayant été atteintes d’une maladie grave. Elles peuvent souscrire une assurance emprunteur sans mentionner leur ancienne maladie, à condition qu’elle soit guérie depuis au moins dix ans (ou cinq ans pour les maladies contractées avant 18 ans). Ce dispositif peut permettre à ces personnes de bénéficier d’une assurance à un tarif plus avantageux.

Les erreurs à éviter lors de la souscription d’une assurance crédit immobilier

Dans le processus de souscription à une assurance crédit immobilier, certaines erreurs pourraient vous coûter cher. C’est ce qu’on appelle communément le syndrome du “errors first”.

  1. La première erreur serait de se précipiter sur l’offre de la banque sans comparer les autres offres du marché.
  2. La seconde serait de négliger certaines garanties, en pensant faire des économies, alors que ces garanties pourraient s’avérer essentielles en cas d’accident de la vie.
  3. La troisième erreur serait de ne pas profiter des dispositions légales permettant de changer d’assurance ou de bénéficier du droit à l’oubli.

Choisir et économiser, un exercice d’équilibriste

Choisir son assurance crédit immobilier et économiser sur celle-ci n’est pas une mince affaire. C’est un exercice d’équilibriste qui demande de bien connaître les garanties nécessaires, d’étudier attentivement les coûts, et de suivre l’évolution de la législation. Il s’agit de trouver le juste équilibre entre une couverture suffisante et un coût maîtrisé. Mais avec un peu de temps, de réflexion et d’informations, vous devriez être en mesure de choisir une assurance qui protégera efficacement votre investissement, tout en vous permettant de réaliser des économies. Tout est une question d’équilibre, et ce dernier est à portée de main.