L’importance de l’étalonnage de vos machines de mesure industrielles

L’importance de l’étalonnage de vos machines de mesure industrielles

Les appareils de mesure sont de plus en plus utilisés dans de nombreux secteurs d’activités. L’exactitude de ces instruments est essentielle pour affiner les processus industriels et optimiser l’efficacité de chaque outil. L’étalonnage régulier est une solution idéale pour vérifier leur fiabilité et leur performance. En quoi consiste ce processus pour vos machines de mesure industrielles ? Quelles sont ses différentes étapes ?

Ce qu'il faut retenir :

🛠️ Concept d'étalonnage Comparaison des valeurs mesurées avec une référence connue.
📜 Traçabilité des procédures Documentation des résultats pour assurer la fiabilité des équipements.
⚙️ Maintenance régulière Service nécessaire pour maintenir la justesse des instruments de mesure.
🔧 Étalonnage correct Comparaison, correction des réponses, vérification et ajustage.
🛠 Outils d'étalonnage Equipements spécifiques pour contrôler et ajuster les machines de mesure.
🌡️ Calibrateur de température Utilisation de blocs noirs et calibrateurs à bloc sec pour l'étalonnage.
🔌 Calibrateur électrique Stimulateurs et références pour générer des signaux précis pour l'étalonnage.

Le concept d’étalonnage des machines de mesure industrielles

L’étalonnage est une opération qui consiste à comparer les valeurs mesurées d’un instrument à évaluer. Cela se fait à l’aide d’une indication de référence dont la précision est connue. Ce procédé respecte des normes et permet de vérifier la fiabilité métrologique de ces appareils utilisés dans un processus industriel.

C’est un mécanisme systématique qui implique une documentation périodique des résultats de chaque mesure. Il permet de caractériser les écarts de la machine à étalonner par rapport aux valeurs associées à un équipement étalon avec une incertitude bien définie. Sur le site Baty France par exemple, il est recommandé aux entreprises de posséder des outils de mesure qui ont une référence incontestable.

Pour chaque instrument étalonné, vous allez recevoir un certificat qui atteste de la fiabilité et du bon fonctionnement du processus examiné. Ce bout de papier présente les données nécessaires issues de cette opération. Il s’agit entre autres de la date de réalisation, du numéro d’étalonnage, des caractéristiques du matériau étalonné, de l’incertitude du contrôle. Tous ces détails assurent une bonne traçabilité des procédures de validation technique des équipements de l’entreprise industrielle.

Pourquoi est-il important de maintenir l’étalonnage à jour ?

L’analyse de votre business et de vos contraintes légales doit être effectuée pour déterminer l’impact de la mesure sur la qualité de vos produits. Cela permet d’évaluer et d’identifier les besoins métrologiques des activités pour lesquelles il est impératif de garder un haut niveau de justesse des dimensions.

Les composants électroniques ou matériaux utilisés pour la réalisation des outils de mesure ont des caractéristiques qui peuvent varier au fil du temps. Des phénomènes liés aux conditions d’utilisation de ces appareils peuvent être la cause de cette dérive. Parmi ces facteurs, on peut énumérer les vibrations, l’usure, l’oxydation, la température et l’humidité. Les décharges électriques sont aussi des incidents qui peuvent conduire à des irrégularités au niveau de vos instruments de mesure. Cette situation ne perturbe pas le fonctionnement intrinsèque de l’appareil, mais entraîne des liaisons sur ses constituants. C’est pour cela qu’il est important d’avoir un service de maintenance pour tenir l’étalonnage de vos outils de mesure.

De plus, les chocs mécaniques entrent en ligne de compte dans les différentes causes de dérives de vos machines. Elles sont très sensibles et de violentes chutes peuvent engendrer la déformation de leurs pièces. Avec tous ces problèmes auxquels sont exposés vos instruments de mesure, un étalonnage périodique ou régulier est une démarche de qualité à ne pas négliger.

Expert en étalonnage machines de mesure

Les étapes d’un étalonnage correct

La réussite de cette opération nécessite de posséder un équipement à étalonner et un équipement étalon. Ensuite, il faut comparer les indications des deux instruments, puis exploiter les résultats de cette comparaison. C’est la première grande étape du processus. Pour la schématiser, on réalise l’étalonnage d’un thermomètre. Vous allez plonger les deux instruments (thermomètre à contrôler, avec celui de référence, accompagné d’un certificat d’étalonnage), dans un milieu homogène, à une température stabilisée. Après la mesure, vous constaterez que les deux outils testés ne donnent pas la même indication. Pendant que le thermomètre étalon indique une température de 30,5 °C, l’autre soumis au contrôle affiche 29,1 °C.

Ces résultats ainsi obtenus vont être exploités dans la seconde étape. Elle prend en compte trois actions telles que :

  • la correction manuelle des réponses,
  • la vérification du matériel,
  • l’ajustage.

La première initiative consiste à modifier la valeur lue. La deuxième apporte la preuve à partir de mesures (étalonnage) et des exigences spécifiées. Elle se traduit par une décision de conformité (suivie d’une remise en service) ou de non-conformité (suivie d’une réparation, ou d’un déclassement de l’appareil). Elle veille au respect des erreurs maximales tolérées (EMT). L’ajustage permet de fournir des indications prescrites, qui correspondent à des valeurs données des grandeurs à mesurer.

Quels outils et matériaux sont nécessaires à l’étalonnage ?

Il existe une gamme complète d’équipements d’étalonnage de table et de terrain, qui aide les entreprises dans le contrôle des machines de mesure.

Sélectionnez un bon calibrateur de température

La calibration d’un bon capteur de température peut s’avérer difficile, mais il est néanmoins possible avec le savoir-faire et les produits adéquats. Vous pouvez opter pour un corps noir, qui est utilisé pour l’étalonnage des pyromètres infrarouges. Il est constitué d’une plaque cible qui a une émissivité très élevée. Cette partie émet une chaleur qui peut être contrôlée jusqu’à des tolérances très serrées. Au cours de l’étalonnement de l’instrument, le pyromètre effectue une mesure de la plaque du calibrateur. Sa température contrôlée est comparée à l’indication de l’outil. Le calibrateur à bloc sec est aussi un excellent choix pour l’étalonnage des sondes de réchauffement. Il est composé d’un bloc de métal qui peut être chauffé ou refroidi à une température précise.

calibrateur de température

Choisissez un calibrateur électrique

Encore appelé testeur, le calibrateur électrique doit avoir toutes les fonctions nécessaires pour étalonner l’appareil concerné. Ses spécifications doivent être supérieures à celles des équipements à tester. Il faut un équipement quatre fois plus performant, voire beaucoup plus, que les outils classiques.

Les stimulateurs et références sont donc idéals pour procéder à l’étalonnage. Ils agissent comme un indicateur ou régulateur de température et nécessitent de saisir un signal électrique précis. L’affichage de l’instrument ou la valeur de sortie peut être ajusté en fonction de l’alarme d’entrée. La référence de signal est utilisée pour générer un indice précis. Elle est donc disponible en tant qu’indication de tension, de courant et de fréquence.

Quand on travaille avec une machine qui lit les capteurs, tel qu’un thermocouple, un type spécial de référence d’indication est proposé. Il est appelé simulateur et peut reproduire avec précision une de leurs sorties.