L’AMO et son impact sur la qualité et la durabilité des constructions

L’AMO et son impact sur la qualité et la durabilité des constructions

Chaque année, les normes et exigences réglementaires évoluent dans le domaine de la construction. Par conséquent, il est devenu de plus en plus difficile pour les maîtres d’ouvrage de gérer eux-mêmes toutes les responsabilités et les tâches des projets. Pour s’en sortir, il est possible de solliciter l’aide de l’assistance à la maîtrise d’ouvrage (AMO). Je vous invite à découvrir l’essentiel sur ce professionnel et l’importance de son intervention dans les projets de construction.

Ce qu'il faut retenir :

  • L'assistance à la maîtrise d'ouvrage (AMO) est essentielle pour gérer les normes de construction et environnementales lors de la phase de conception d'un projet de construction.
  • L'AMO intègre les principes de développement durable dès la conception en étudiant la durabilité du site, en préconisant l'utilisation de matériaux durables et en ajoutant des technologies écoénergétiques.
  • L'AMO assure une supervision experte tout au long du projet pour garantir la qualité de la construction et une efficacité énergétique optimale.
  • L'AMO intervient dans la longévité et la maintenance des bâtiments en élaborant un plan de maintenance et en assurant la conformité du bâtiment aux normes en vigueur.
  • L'AMO intègre des technologies innovantes, telles que le BIM et l'internet des objets, pour optimiser les procédures, renforcer la sécurité et améliorer la durabilité des bâtiments.

L’AMO pour garantir la conformité aux normes de construction et environnementales

Lors de la phase de conception du projet de construction, l’AMO a pour mission de définir le projet et d’identifier les besoins du maître d’ouvrage. En ce sens, il se charge d’élaborer un cahier des charges et de prévoir un budget prévisionnel. Il réalise également une étude de faisabilité et repère un terrain qui satisfait les critères du projet.

Pendant les phases de conception, l’assistance à la maîtrise d’ouvrage assure le respect des normes de construction et environnementales. Celles-ci sont communément définies dans le domaine et fixent des règles pour garantir un niveau de qualité et de sécurité uniforme.

C’est le cas de la réglementation thermique (RT) qui consiste en un ensemble de dispositions adoptées par le gouvernement. L’objectif est de restreindre la consommation énergétique des bâtiments neufs, en imposant une limite. Il y a aussi la RT 2012 dédiée aux nouvelles constructions et qui vise à assurer un certain niveau de performance énergétique en réglementant les aspects thermiques et l’isolation des bâtiments. De cette manière, les constructions à faible consommation d’énergie (BBC) sont conformes à la réglementation RT 2012.

Une autre norme importante prise en compte par l’assistance à la maîtrise d’ouvrage est la RE 2020 dont les objectifs sont axés sur la performance thermique et énergétique du bâtiment. Elle concerne notamment l’enveloppe (murs, toiture, etc.), les solutions de chauffage, de production d’eau chaude, de refroidissement, de ventilation et d’éclairage, ainsi que les équipements fonctionnant à l’énergie renouvelable.

l'impact de l'AMO qualité des constructions

L’intégration des principes de développement durable dès la conception

L’AMO assure également l’adoption des principes de développement durable dès la conception. Pour ce faire, il commence par une étude de la durabilité. Il s’agit d’analyser le site, de déterminer les éventuelles répercussions sur l’environnement et de concevoir des stratégies pour les atténuer. Par la suite, l’assistance à la maîtrise d’ouvrage préconise l’utilisation de matériaux durables, c’est-à-dire des matériaux renouvelables, recyclés ou locaux. Le plus important est qu’ils soient sains avec un faible impact sur l’environnement.

L’ajout de technologies écoénergétiques constitue un autre élément essentiel de la conception durable. Ici, le professionnel prévoit l’installation de solutions comme les panneaux solaires, les systèmes de chauffage et de climatisation, ainsi que l’éclairage écoénergétique. La conception durable prend aussi en considération l’optimisation de l’utilisation de l’eau. Cela passe par la mise en place d’appareils à débit réduit, de systèmes de collecte d’eau de pluie et d’aménagements paysagers résistants à la sécheresse. Durant cette phase, l’AMO tient compte de la communauté environnante.

Assurer une qualité de construction optimale grâce à une supervision experte

La tâche de l’AMO consiste principalement à prêter une oreille attentive tout au long du projet. Pour garantir une bonne supervision, il sera chargé d’analyser et de comprendre les besoins du bénéficiaire des travaux.

Afin de maximiser l’efficacité et le coût du projet, il se doit d’avoir une connaissance approfondie du bâtiment et des différentes étapes d’intervention. Le consultant AMO se base alors sur l’audit énergétique, son expertise technique ainsi que son réseau professionnel pour assurer la qualité de la construction ainsi qu’une efficacité énergétique optimale.

L’impact de l’AMO sur la longévité et la maintenance des bâtiments

L’Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage intervient aussi dans la longévité et la maintenance des bâtiments. À ce niveau, il élabore un plan de maintenance afin de gérer de manière efficace les activités de maintenance et de préserver la longévité des constructions. Ce plan permettra de détecter les exigences en matière de maintenance, de hiérarchiser les tâches, d’allouer les ressources requises et de programmer les interventions.

En effectuant des contrôles et des entretiens de manière régulière, il sera possible de repérer et de résoudre les problèmes potentiels avant qu’ils ne se transforment en des dommages majeurs. Par conséquent, les dépenses de réparation exorbitantes sont évitées et les performances et la fiabilité des équipements sont améliorées. Un plan de maintenance établi par l’AMO est également utile pour garantir la conformité du bâtiment et de ses équipements aux normes en vigueur. Cela comprend les règles de sécurité ainsi que celles relatives à l’efficacité énergétique ou à l’accessibilité.

AMO et durabilité : incorporation de technologies innovantes pour des constructions durables

Le domaine de la construction évolue constamment, intégrant des technologies révolutionnaires que l’AMO pourra prévoir dans ses projets. L’objectif est d’optimiser les procédures, de renforcer la sécurité et d’améliorer la durabilité des bâtiments.

On peut citer le BIM qui facilite la réalisation de modèles numériques 3D d’infrastructures. Il améliore la collaboration entre les acteurs du BTP à toutes les phases d’un projet. De plus, il permet de simuler différentes situations, de prendre de meilleures décisions, de faire des économies et d’améliorer la qualité des constructions.

Les nouvelles technologies ont aussi conduit à l’émergence de matériaux plus solides, plus légers et plus efficaces, permettant de repousser les limites de la construction. C’est le cas du béton auto-cicatrisant qui a la capacité de se réparer de manière autonome, grâce à des bactéries qui génèrent du calcaire quand il est exposé à l’eau. De même, les briques traditionnelles peuvent être remplacées par des briques biodégradables fabriquées avec des champignons. Ces matériaux innovants permettent de réduire les émissions de carbone du secteur et de favoriser la construction de maisons durables.

rôle de l'AMO bâtiments

Les technologies innovantes dans le domaine du BTP comprennent les objets connectés et l’internet des objets. Les capteurs et la connectivité internet intégrés aux objets connectés facilitent considérablement la collecte et l’échange de données. Dans le domaine de la construction, cela concerne les outils, les engins de chantiers et les matériaux. Cela permet une optimisation des ressources et de la sécurité ainsi qu’une surveillance en temps réel des chantiers.

L’adoption des innovations technologiques dans la construction offre de nombreux avantages non négligeables. Ils permettent d’améliorer l’efficacité de chaque phase du projet. À titre d’exemple, le BIM favorise la collaboration entre toutes les personnes impliquées, tandis que l’IA améliore la précision de la planification des projets. Les coûts sont également réduits. Le déploiement de l’impression 3D par l’AMO est un bon moyen de réduire les déchets, tandis que l’intelligence artificielle aidera à anticiper les retards et les coûts supplémentaires, simplifiant ainsi la mise en œuvre de mesures préventives.

De nos jours, l’amélioration de la sécurité sur les chantiers nécessite l’utilisation d’engins télépilotés et d’intelligence artificielle qui sont essentiels pour créer un environnement de travail plus sécurisé pour les ouvriers. L’adoption de ces technologies assure aussi à l’assistance de maîtrise d’ouvrage une surveillance en temps réel, une détection des éventuels dangers et le déploiement de mesures préventives.

Enfin, l’utilisation de matériaux innovants et des technologies d’impression permet de réduire l’impact sur l’environnement des constructions. Les propriétés écologiques des matériaux innovants incluent une isolation thermique optimale, tandis que l’utilisation de la technologie 3D contribue à la réduction des déchets de matériaux.

En définitive, les missions de l’AMO sont nombreuses et variées. Cet expert est généralement sollicité par les architectes, les bureaux de contrôle, les spécialistes du droit immobilier, les ingénieurs BTP… Il dispose de compétences techniques avancées dans le domaine et a une parfaite maîtrise des normes et règles qui régissent la construction. En travaillant en étroite collaboration avec des architectes et d’autres professionnels du secteur, il s’assure que les projets respectent les normes de sécurité et de qualité. Il peut également superviser le chantier et s’assurer que tout se déroule selon les plans établis. Enfin, un bon assistant à la maîtrise d’ouvrage doit posséder d’excellentes aptitudes en communication et avoir la capacité de gérer le stress et d’assurer une coordination efficace.